2017 est une année riche en changements et en découvertes pour moi. Avoir une critique rédigée sur l’un de mes livres est une première.

Pourquoi n’y a-t-il jamais eu de critique sur Anthea en un an et quelques ? Tout simplement parce que je n’ai jamais demandé de service presse et qu’on ne m’en avait jamais proposé… Logique ! Et puis, au détour d’un tweet, j’ai basculé de l’autre côté.

Je vous ai récemment parlé de l’interview sur l’auto-édition à laquelle j’ai répondu. En préparant l’interview, Sideara, le rédacteur du blog a aussi découvert Anthea et surtout sa couverture.

Sobre, élégante, évocatrice, mystérieuse.

Le service presse était négocié avant même que je réponde à l’interview ! La lecture du livre a débuté peu de temps après. J’étais stressée (pour changer !), toujours cette peur de décevoir, que l’intérieur du livre ne soit pas aussi bien que sa couverture. En publiant mes livres, je souhaite que les gens passent un bon moment en les lisant. Alors forcément, savoir que quelqu’un était en train de lire et que j’allais avoir un avis détaillé…

Pour me détendre (et un peu parce que c’était prévu) je suis partie en vacances. Mais Sideara ne m’a pas laissée tranquille…

Je viens de refermer le livre aux portes du chapitre 12…

J’ai eu droit à des petites update de sa lecture et de son ressenti pendant que je jouais la touriste. Pas trop de détails mais juste assez pour m’intriguer et me faire râler un peu. Ces échanges bien sympathiques ont donné une autre dimension à ce service presse. Moins impersonnel que je ne l’imaginais.

Des personnages à l’ambiance en passant par l’histoire, tout a été décrypté…

Lire la critique

Pas de coup de coeur donc. Mais un avis plus que positif et une note indécente. Ce que je retiens de cette expérience, c’est son côté humain et le fait que le charme de Casey et Max fonctionne plutôt bien !

Encore merci Sideara !

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.