Elles sont au coeur de mon processus de publication. Aucun livre n’est publié sans passer d’abord entre leurs mains pour subir leur regard critique. Mes bêta-lectrices sont indispensables et elles le savent. Je vous propose de rencontrer So’, une de mes bêta-lectrice, à travers cette petite interview.

Je lui ai posé deux séries de questions : sur la bêta-lecture en général et sur la saga Anthea qu’elle découvre à chaque fois en avant première.

Hello So’ ! Peux-tu te présenter ?

So’, 32 ans (ouille), 2 enfants, grande lectrice.

Pourquoi être bêta-lectrice ? Et … Quelle partie de la bêta-lecture préfères-tu ?

On me l’a proposé et j’ai accepté. Pour rendre service mais aussi parce que j’adore donner mon avis (surtout quand on ne me le demande pas mais je fais des exceptions). Plus sérieusement, je suis tellement admiratrice du boulot que ça demande d’écrire un roman (et 4 n’en parlons pas) que je pouvais au moins faire ça pour apporter ma pierre à l’édifice.
Ce que je préfère ? Tout savoir avant tout le monde, ça compte ? J’aime avoir l’impression de participer au processus créatif, j’aime l’objectivité d’une règle de grammaire ou de l’orthographe, je vis un peu l’aventure par procuration.

N’est-ce pas frustrant de lire une histoire qui sera potentiellement modifiée par la suite ? N’y a-t-il pas un sentiment d’inachevé ?

Je n’avais jamais vu les choses comme ça. Une histoire ça vit de toute façon, et je crois que l’auteure en question est assez sûre d’où elle veut emmener ses personnages. Une tournure de phrase qui change ou le retravail d’une scène ne changera pas l’essence des personnages et de leur histoire (même si parfois j’essaye ! (ndla : Je confirme, un vrai lobbying)).

Est-il compliqué de garder un regard critique tout au long de la relecture ?

Oh oui ! C’est pour ça que je lis plusieurs fois. La première fois je lis comme un “vrai lecteur”, je me laisse porter par l’histoire et par mes émotions. Comme ça, quand je reprends le texte je peux plus facilement me concentrer sur la grammaire, l’orthographe, les tournures de phrase. Parfois je lis 3 ou 4 fois les mêmes chapitres.
Après, je ne pense pas avoir “tempéré” mon avis pour rester “gentille”. J’essaye simplement d’être constructive et respectueuse du travail colossal effectué. Je dois avouer cela dit que plus les chapitres passent et plus je suis dans l’histoire, je pense que j’ai un regard moins “technique”.

Qu’est-ce qui t’a motivée à accepter de lire et corriger Anthea ? Est-ce que tu te doutais que tu signais pour plusieurs années ?

J’avais envie d’aider et j’aurais adoré travailler dans l’édition alors ça faisait d’une pierre, deux coups. Je ne crois pas avoir réalisé l’ampleur du travail au départ mais je n’ai aucun regret !

Te souviens-tu de ton premier sentiment en découvrant Anthea ?

Très bien. J’ai lu le premier chapitre environ 6 fois je pense. Je voulais absolument comprendre. En fait c’est toujours comme ça quand je commence un livre, il y a toujours un petit temps où je refuse de me laisser porter. Je veux comprendre ce qui se joue, ce qui se dit.
Au bout d’un moment j’ai accepté que je n’étais pas censée comprendre et j’ai continué ma lecture (en gardant évidemment dans un coin de ma tête toutes mes questions). Je pense que c’est à ce moment-là que j’ai réalisé qu’on ne jouait plus, nous n’en étions plus à tordre des personnages ou à placer des expressions incongrues dans un texte loufoque (ndla : Dans une autre vie, So’, moi et d’autres personnes nous amusions à nous lancer des défis d’écriture… loufoques, il n’y a pas d’autre mot). J’avais devant les yeux un monde entier sorti de l’imagination de l’auteure et il allait falloir que je saute à pieds joints dedans et que je lui fasse confiance.

Qu’est-ce qui t’as le plus plu/déplu dans cette saga ?

Ce qui m’a plu c’est justement ça, cet univers créé de toutes pièces avec son langage, ses racines, ses challenges. La diversité des personnages aussi. Des ados, des adultes et toute une palette de personnalités à découvrir, il n’y a pas au final de personnages “simples”. Tous ont ce qu’ils montrent et ce qu’ils cachent. Ils ont leurs secrets, leurs blessures. Ils sont tous intéressants.
Ce qui m’a déplu, les choix de couples ? Ahahah disons que j’ai des idées assez arrêtées sur qui devrait être avec qui et pour l’instant je ne suis pas satisfaite 🙂

Quels sont ton personnage et ta scène préférés et pourquoi ?

Sans surprise, Luke. Pas seulement parce que dans ma tête il est super beau, mais surtout car c’est celui qui pour moi représente le mieux ce que je disais juste avant sur la richesse des personnages. Il est l’ami fidèle de Max…
Spoiler

mais l’ennemi juré de Cassandra, un grand frère protecteur, un fils blessé, un Mastel mystérieux.

Et pourtant il n’est jamais incohérent. J’aime sa réserve, son espièglerie et le fait que ce soit l’une des seules personnes à vraiment tenir tête à Cassandra.
Mon second personnage préféré c’est Penny. J’aime qu’on ne sache jamais vraiment ce qu’elle pense, tout en sachant qu’elle est importante.
Ma scène préférée … J’y ai pensé longtemps car il y en a pas mal mais 2 me viennent à l’esprit. La première c’est la scène entre Luke et Cassandra (tiens donc) dans la forêt…
Spoiler
Gros spoiler

lors de la mort de Darren.

Il essaye de l’aider, elle refuse. Elle est tellement bornée c’est très frustrant et en même temps il lui permet d’évacuer sa frustration, sa tristesse. “Hais moi autant que tu veux”, un régal cette scène.
La seconde dans un style tout à fait différent c’est la scène entre Max et Marie dans le cinéma…
Spoiler

à la fin du Tome 2, lorsqu’il lui apprend à sentir son Energie.

C’est une scène très douce dans un grand moment de tension. Un passage un peu hors du temps…
Spoiler

où celle dont on se moque un peu depuis le début révèle sa valeur.

Ca en dit long également sur la personnalité de Max je trouve.
(ndla : Désolée pour tous les spoilers, la prochaine fois je réfléchirai mieux avant de poser mes questions…)

Si tu devais décrire Anthea en une phrase ?

Faire court ce n’est pas vraiment mon style … Mais je dirais que c’est une histoire d’amitié avant toute chose, où 2 adolescents découvrent que leurs vies sont bien plus compliquées que ce qu’elles semblent être et qui apprennent le sens du mot responsabilité de la façon la plus difficile qui soit.

Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite à lire Anthea ?

De se lancer ! Et surtout de se procurer tous les tomes parce qu’à la lecture de la dernière page du Tome 1, on ne veut qu’une chose c’est commencer le 2 et ainsi de suite.

Quelque chose à ajouter ?

Je l’ai dit 1000 fois en privé mais je le redis en public, bravo. Je suis tellement admirative de ce que tu as réussi à faire (même si ce n’est pas fini). Tu peux être extrêmement fière de toi, en tout cas moi je le suis.
Merci So’, d’avoir joué le jeu des réponses, de continuer à me relire, de me harceler pour que j’accède à tes exigences scénaristiques, de faire partie de ma Task Force tout simplement.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.