Fall River, MA, est une petite ville portuaire située au Nord-Est des États-Unis. Fall River, c’est aussi le lieu où prend place l’intrigue de ma saga Anthea. On y fait un petit tour ?

La première question que vous devez vous poser c’est “pourquoi Fall River ? Qu’est-ce que cette ville a de si spécial pour y placer l’intrigue d’un roman ?” Et c’est une bonne question… Je n’ai jamais mis les pieds dans l’état du Massachusetts (je sais à peine comment l’écrire et je serai bien en peine de le prononcer) et cette ville n’est pas mondialement connue.
Alors pourquoi ?

Je vais vous révéler un secret… A la base, Anthea se déroulait en Californie, à Mill Creek plus précisément. 

Et puis j’ai fini par les faire déménager dans l’Ohio à Lucasville. Pas très longtemps car j’ai fini par trouver Fall River et ça a fait tilt !

La preuve en image :

Oui mes notes ne ressemblent pas à grand chose…

Trouver un lieu pour son roman

Pour moi, il y a trois manières de s’y prendre…

Soit on l’invente de zéro : nom fictif, géographie fictive, … Ça présente l’avantage de casser toutes les barrières et de laisser toute la place à l’imagination.

Soit on met en avant un lieu qu’on connaît déjà et qu’on affectionne (là où on vit, là où on est parti en vacances…) On est généralement plus précis dans ces cas-là parce qu’on a envie de reconnaître ce lieu. Souvent, dans ces cas-là, le lieu devient une part importante du roman car il porte une partie des sentiments de l’auteur.

Soit, on ouvre Google Maps et on part en voyage virtuel. C’est ce que j’ai fait. Je savais dès le départ que mon roman prendrait place aux Etats-Unis. J’aime ce pays, j’y suis déjà allée deux fois et j’espère bien y retourner. En revanche, je ne voyais pas Cassandra et Max évoluer en plein coeur de New York (retenez cette phrase, je vous prépare une petite surprise pour la rentrée) ni dans les grands parcs de l’Ouest américain…
Je voulais une forêt, j’avais même une idée de disposition en tête. Je voulais une ville de taille moyenne. Je voulais un lycée avec un nom facile à retenir. Je voulais un lieu avec de l’histoire (ou tout du moins, proche d’un lieu chargé d’histoire) C’est pour ça que je ne me suis pas arrêtée aux premiers lieux et que j’ai craqué sur Fall River. A l’époque, je regardais The Vampire Diaries, ça a peut être joué sur le fait que le nom sonnait bien à mes oreilles. Je voulais aussi de l’eau à proximité. Et regardez ce que Google Maps m’a offert :

Je vous laisse détailler la carte pour comprendre ce qui m’a convaincue… L’histoire peut parfois se structurer au hasard d’une recherche internet ! 

Fall River dans la saga Anthea

L’étape suivante, c’est de se renseigner. Visiter virtuellement, c’est bien. S’informer, c’est mieux. J’ai regardé les routes, j’ai passé tellement d’heures sur le site de Durfee que je pourrais aller y donner des cours, je me suis renseignée sur l’histoire de la ville (Il y a d’ailleurs un film qui sort en septembre et qui reprend un célèbre fait divers qui s’est produit à Fall River : Lizzy).
Cette partie de recherches est très intéressante. Mais à un moment il faut aussi se mettre à l’écriture et s’approprier les lieux, quitte à les modifier un peu.

Ce n’est pas parce que je connais virtuellement Fall River presque par coeur que je vous l’ai restitué à l’identique. Il m’a fallu construire les maisons des Crow et des Perkins dans la forêt, y placer la clairière et l’antre des Soeurs. C’est vraiment le coeur du roman mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a que ça. Durfee et l’étang de Watuppa par exemple existent réellement, le cinéma aussi (même si je ne l’ai pas nommé) Il y a d’autres lieux qui apparaîtront dans les tome 3 et 4 qui existent aussi.
Et même pour les lieux qui existent, j’ai pris des libertés pour le bien de l’histoire. Par exemple, dans la réalité, Durfee n’est pas collé à une forêt et ce n’est pas le lycée le plus glamour des USA…

Copyright : www.durfeealumniassociation.com


Ma petite touche personnelle, c’est le Purple Pixie. Ce café où les lycéens se retrouve, c’est ma bulle d’air loin des lieux chargés par l’intrigue. Même si l’intrigue continue de s’y dérouler, si on y apprend des choses, il a une atmosphère particulière pour moi.
Malheureusement, il n’existe pas en vrai ! (Avis à ceux qui ont envie d’aller monter un café aux Etats-Unis…)

Cette ambiance, ces lieux, ont su séduire certains lecteurs. C’est un très beau compliment quand on me dit qu’on se sent bien dans mes romans, que cela soit grâce aux personnages ou aux lieux.

Mais l’une de mes lectrices (et accessoirement copine 🙂 ) a poussé l’aventure un peu plus loin…

(oui j’ai mis du temps à rédiger cet article…)

De la fiction à la réalité

En février, Clélia est donc partie se balader avec ses copines et en a profité pour faire un petit détour par Fall River. Rien que ça, je vous laisse imaginer l’état dans lequel ça me met… Alors recevoir l’image suivante à 4h du matin, je vous garanti que je n’ai pas dormi de la nuit…

Copyright : @cleliagi


Mes deux bébés sont allés à Fall River… Je sais qu’un jour j’irai là-bas… Mais je n’aurais jamais imaginé que quelqu’un irait avant moi un peu grâce à mes écrits et y amènerait les deux premiers tomes de la saga Anthea ! Mes copines sont géniales et si un jour j’en doute, il me suffira de regarder à nouveau ces photos…

Elle y a passé peu de temps et me l’a décrite comme une petite ville portuaire avec de jolis coins. 

Je sais que je ne pourrai jamais voir le Fall River que j’ai décrit dans Anthea tout comme je ne pourrai jamais décrire le Fall River réel dans Anthea… Mais de temps en temps j’aime bien aller regarder les actus et voir ce qu’il s’y passe et parfois grappiller une info pour la glisser dans mes pages.

En ce moment, c’est l’été et malgré les summer class, Durfee se refait une beauté avant la rentrée. Un homme a gagné un million de dollars avec des tickets à gratter. Et la ville a subit un flash flooding il y a quelques jours. Personne ne mentionne les Mastels, le secret est sauf… Pour l’instant !

Make It Here

Slogan de la ville de Fall River (bien mieux que l’ancien “We’ll try’)


J’ai décidé de le prendre au pied de la lettre et de réaliser ma saga là-bas. C’est comme si je n’avais pas choisi ce lieu et qu’il était juste parfait pour mon histoire… Et j’espère que ce micro aperçu vous aura plu !

Visiter les lieux de romans, séries télé ou films

Quand je voyage, j’aime me rendre sur des lieux que j’ai déjà découverts en lisant un livre ou en regardant une série ou un film. Je me remémore la scène, je décrypte l’endroit et parfois j’ai presque l’impression d’y être. L’endroit le plus évident pour ça, c’est New York. A peu près dans chaque rue, on a l’impression d’être dans un film ! Il m’est aussi arrivé de faire un bon détour d’une heure juste pour voir une maison ou une falaise. Parfois ce sont de belles expériences et parfois, ce n’est juste pas la bonne période pour voir des vagues phénoménales ! 

Et vous, ça vous arrive de visiter des lieux à cause d’un roman, d’une série ou d’un film ?
Si oui, n’hésitez pas à me raconter où vous êtes allés !

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.